Hitler, Narnia et trois principes pour enseigner le courage à nos enfants

Je suis l’Éternel, c’est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles. Ésaïe 42.8

J’ai lu tout récemment un troublant livre sur Hitler et sa croix. Je l’ai acheté il y a plus de 15 ans. J’étais attirée par ce sujet, mais aussi apeurée de découvrir les atrocités de cette guerre et de ce monstre. J’étais rempli d’idées préconçues et de jugements envers les Allemands. Je ne l’avais pas encore lu, car j’étais intimidé par son contenu et ce qu’il dévoilerait.

Je croyais que l’Église de l’Allemagne avait été trompée par un dictateur sournois. J’étais persuadée que ces pauvres habitants ne pouvaient rien faire contre cette nazie cruelle. Il s’est avéré que ce pays, l’un des plus évangéliques au monde, s’est fourvoyé complètement. En effet, il est estimé que 90 – 95 % de la population était chrétienne avant la guerre. Et pourtant, la grande majorité des pasteurs ont choisi de se joindre au mouvement destructeur contre les juifs. Hilter avait caché bien des choses, mais il était assez clair qu’il désirait éliminer cette race. Il proclamait que Jésus n’était pas un vrai juif, qu’il était d’une race à part, car Jésus lui-même avait condamné les pharisiens et Israël. Ce peuple acceptait de compromettre les commandements de Dieu pour leurs aspirations personnelles (l’auteur explique de long et en large cet aspect). Ils désiraient plus que tout, regagner la splendeur que leur pays avait perdue lors de la Première Guerre. Depuis des générations, ils attendaient un sauveur. Ils acceptèrent avec joie, l’infâme Hitler.  Après 50 millions de meurtres, les Allemands se sont réveillés et ont observé les conséquences de leur erreur, beaucoup trop tard.

Un chrétien allemand témoigne qu’au service du dimanche matin durant la Deuxième Guerre mondiale, il entendait les murmures des juifs confinés dans des trains en route vers les camps de concentration. Le paradoxe du monde. Aimer le monde, participer au mal, étouffer le bien. Les chrétiens adoraient, camouflant les pleurs troublants et sachant très bien qu’ils n’empêchaient pas ce carnage. Ils y participaient passivement.

L’auteur de ce livre, Erwin W. Lutzer, un théologien fondé, instruit et très intelligent, énonce clairement que Dieu était au contrôle, malgré tout. Il n’avait certainement pas abandonné son peuple. Il « accomplissait plusieurs choses dans l’Allemagne Nazi, mais je crois que la plus importante était la purification de son Église » (Hitler’s Cross, page 38).  Dieu a exercé son jugement sur les chrétiens de l’Allemagne, tout comme il l’a fait de mainte fois pour le peuple juif de l’Ancien Testament.

Ce Dieu d’amour que nous servons est aussi un juge jaloux de l’idolâtrie. L’Allemagne désirait un libérateur. Un homme qui viendrait sauver la fierté perdue lors de la Première Guerre. Et lorsqu’il est venu, peu importe son plan, l’engourdissement de l’excitation a prévalu sur les principes bibliques. Les chrétiens ont accepté d’emblée la politique de cette dictature surhumaine. Ils ont choisi le sang et la paix politique; ils ont oublié la croix et la vérité.

Moi, je suis l’Éternel et, en dehors de moi, il n’est pas de Sauveur. Ésaïe 43.11

Bientôt, un homme d’envergure mille fois supérieure à Hilter naîtra. Un diable, un ennemi. Il trompera nos maisons, nos enfants, notre coeur. Ne soyons pas naïfs, « la chrétienté et le judaïsme seront ses cibles principales. Devant lui, presque tous genoux fléchiront » (Hitler’s Cross, page 71).

Lorsque j’ai lu ce livre, je ne pouvais m’empêcher de penser à mes enfants et la fin des temps imminente. Je réfléchissais à notre liberté chrétienne qui s’effrite comme un vieux mur de crépi. Je fus gravement interpellée à ne pas reproduire ce que les Allemands ont oublié. Revendiquer l’éclatante vérité de la croix.

Et puisque tous les centimètres de mon être s’appellent maman, j’ai songé à plusieurs questions. Comment puis-je élever ces enfants qui me sont confiées à faire face au monde avec courage? Comment leur enseigner la vérité afin qu’elles puissent déceler facilement les faux docteurs? Comment les inciter à défendre les pauvres et les opprimés? Comment les aider à prendre position pour Jésus, dans ce monde manifestement à la dérive!

1. Enseigner la vérité

Le vrai discernement naît dans un coeur tellement saturé par la vérité, par ce qui est bon et beau, que les mensonges du diable ne peuvent simplement pas y prendre racine. – Sarah Clarkson (Book Girl, page 9)

Plus nos enfants recevront l’enseignement de la Parole et observerons la foi sincère de leurs parents, plus ils reconnaîtront les sournoiseries de l’ennemi.

Les pays sous l’influence d’Hitler n’ont pas vécu à la lumière de l’Évangile. Ils étaient restreints dans leur vision de Dieu et de son plan pour l’humanité.

Lorsque nos enfants vivent des situations qui les attristent profondément, utilisez ces occasions pour consoler leur coeur et pour leur enseigner le courage, l’amour et la vertu. Rappelez-leur toujours Jésus et ce qu’il a accompli pour eux. Parce qu’Il est mort et ressuscité, les chrétiens peuvent agir avec foi et courage!

2. Raconter des histoires d’hommes et de femmes courageux

L’histoire de Narnia est l’exemple parfait. Lewis est très fort dans l’utilisation des métaphores et des images. Ses livres en sont parfaitement parsemés. Par exemple, les héros de ses histoires sont des enfants, exactement ce que le Seigneur nous demande d’être en tant que croyants. Le second livre de cette série raconte l’histoire de quatre frères et soeurs qui doivent affronter les pires péripéties et le diable incarné en la sorcière blanche, aux côtés du lion doux, compréhensif, mais inquiétant. Comme nos enfants auront à le vivre, ils ne savaient pas à quoi s’attendre. Ils devaient continuellement avoir foi que Aslan vaincrait. Et surprenamment, le Lion utilisa ces quatre êtres faibles pour combattre la grande guerre finale qui anéantie les méchants. Le courage des enfants, sans Aslan, ne valait rien. Leurs valeureuses prouesses n’auraient pas été utiles sans le sacrifice ultime du Sauveur.

Il en est de même pour nous, et pour nos enfants. Vivre à la lumière de ce que Jésus a accompli pour nous, remplit nos coeurs apeurés de forces et d’une paix incompréhensibles. Raconter des histoires et les comparer à ce que Jésus a vécu peut être très bénéfique pour favoriser un saint courage.

La Bible en contient d’innombrables exemples : David, Esther, Ruth, Paul, Moïse, Gédéon, etc.  Je vous conseille aussi fortement de lire des biographies chrétiennes et de les résumer à votre famille. Comment ne pas vouloir défendre notre foi en lisant l’histoire de Corrie Ten Boom, Gladys Aylward, Jonh G. Paton et plusieurs autres!

3. Prier

À mon avis, la prière est la meilleure arme pour se défendre contre l’ennemi. Enseignez vos enfants à parler à leur papa céleste et par le fait même, montrez-leur à utiliser les armes que Paul explique dans le passage d’Éphésiens 6.10-18.

Encore hier, je m’agenouillais au pied du lit de Rose qui vit de la tristesse et de la peur incontrôlable depuis quelques semaines. J’intercédais notre bon papa d’aider Rose à Lui faire confiance. Le petit corps de notre bébé s’apaisa aussitôt que j’ai commencé ma prière.

* * * * *

L’histoire immonde de l’Allemagne démontre un conflit entre deux sauveurs. Deux croix tentaient de prendre place. Une seule ne pouvait gagner. Et elle a déjà vaincu! La croix de notre Seigneur Jésus s’élève aux plus des cieux, depuis le début des temps. Elle a triomphé, elle gagne en ce moment même et sera applaudit éternellement. Car rien n’y est comparable! Enseignons cette vérité à nos enfants et à nous-mêmes, avec foi et espérance!

Le lion de Judas a triomphé! Déjà, tout est accompli! Passons à la prochaine génération cette grâce qui pourrait bouleverser plusieurs vies! 

En un instant, en un clin d’œil, au son de la trompette dernière. Car, lorsque cette trompette retentira, les morts ressusciteront pour être désormais incorruptibles, tandis que nous, nous serons changés. 1 Corinthiens 15.52

*image : http://www.allocine.fr

IMG_9799 - copie
IMG_9802 - copie

#Courage #Lacroix #Narnia

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout